a a a
Plan du siteAccessibilité

Le contrat territorial Eau Chère Don Isac 2020-2022 a été signé 

Michel Poupart, Vice-président en charge de l’environnement représentait le territoire ce mardi 8 septembre à Pierric dans le cadre de la signature du contrat territorial Eau pour la reconquête de la qualité de l’eau, des milieux aquatiques et du bon état des masses d’eau sur le territoire des bassins versants de la Chère, du Don et de l’Isac.

Didier Pécot, président du Syndicat Chère Don Isac, Bernadette Doret, directrice de la délégation Maine Loire Océan de l’agence de l’eau Loire-Bretagne, Maurice PERRION, vice-président de la Région des Pays de la Loire, Anne Patault, vice-présidente de la Région Bretagne, Freddy Hervrochon, vice-président du Département de Loire-Atlantique, Jacques Daviau, conseiller départemental d’Ille et Vilaine et Pierre Chauleur, Sous-Préfet de Châteaubriant-Ancenis ont conjointement signé le contrat 2020-2022.

Ce contrat a pour objectif la reconquête de la qualité de l’eau, des milieux aquatiques et du bon état des masses d’eau sur le territoire des bassins versants de la Chère, du Don et de l’Isac. Pour cela, ils ont convenu d’un programme d’actions pour les trois prochaines années. Les actions porteront en particulier sur la restauration des milieux aquatiques, la lutte contre les pollutions diffuses en accompagnant les agriculteurs vers des changements de pratiques et de systèmes, les plantations, restauration, protection et valorisation du bocage, l'accompagnement des collectivités à la prise en compte de l’eau dans les politiques d’aménagement ainsi que la sensibilisation et l'éducation à l’environnement.

Dans son allocution Michel Poupart a rappelé que « la communauté de communes était le chef de file de la fusion des 3 syndicats. Un réel travail d’équipe composé de 8 EPCI et 62 communes qui ont répondu à la demande du Sous-préfet de l’époque. L’objectif commun est de retrouver une gestion équilibrée et durable  de la ressource en eau pour atteindre le bon état écologique. Le programme que nous signons aujourd’hui est ambitieux mais nous sommes bien conscients que les enjeux financiers ne sont pas anodins, l’eau est un bien commun que nous devons transmettre aux futures générations ».  

Légende photo : Visite sur la commune de Pierric d’une exploitation agricole de volailles sur laquelle a été plantée une haie afin de protéger les cultures et améliorer le sol tout en servant d’abri et de garde-manger pour les insectes auxiliaires et les oiseaux : les haies font partie des aménagements les plus propices à la biodiversité sur une exploitation agricole.