a a a
Plan du siteAccessibilité

Mobilité

Rennes-Châteaubriant : 5 allers-retours quotidiens 
et amélioration du temps de parcours à l'avenir

Alain HUNAULT, Président de la Communauté de Communes Châteaubriant-Derval, et ses collègues Maires, ont reçu, jeudi 10 juin 2021, Gérard LAHELLEC, Conseiller régional en charge des mobilités, et Roch BRANCOUR, Vice-Président du conseiller régional des Pays de la Loire en charge des transports, de la mobilité et des infrastructures, en présence des élus de Roche aux Fées Communauté pour une concertation sur les horaires de la ligne de train Rennes-Châteaubriant.

Il a été rappelé que la mobilisation des deux Régions Bretagne et Pays de la Loire et des Communautés de Communes traversées a permis de sauver la voie ferrée Rennes-Châteaubriant en engageant un programme de travaux de plus de 42 M€.

Alain HUNAULT a souligné que la proposition de grille horaires par la Région Bretagne pour la réouverture de la ligne le 30 août 2021 n’était pas recevable avec la réduction du nombre d’allers-retours quotidiens passant de 5 à 3 et la compensation par des navettes d’autocars entre Retiers et Châteaubriant. 

M. LAHELLEC a précisé que la grille horaires proposée sur cette ligne sera identique tout au long de l’année y compris en période estivale ce qui sera unique sur le réseau breton. Il a rappelé les contraintes actuelles de la voie, a reconnu que le choix de privilégier fortement la desserte en direction de Rennes Métropole était motivé par la connaissance actuelle des fréquentations.

Alain HUNAULT a souligné que la Ville de Châteaubriant et l’ensemble de l’intercommunalité connaissaient une dynamique sur le plan immobilier avec un doublement des permis de construire sur les premiers mois de l’année 2021 témoignant du nouvel intérêt des villes moyennes et leur bassin d’emplois et de services de proximité face aux grandes agglomérations.

Catherine CIRON, Vice-Présidente suivant les projets de formation à la communauté de communes, a indiqué que depuis 2016, dernière année de circulation des trains, la situation a évolué favorablement à Châteaubriant avec le développement programmé de la capacité d’accueil de l’Institut de Formation en Soins Infirmiers (30 places en plus), l’ouverture d’une licence 3 commerce-vente-marketing et d’un campus connecté en septembre 2021 et la création d’un centre de formation du GRETA de rayonnement départemental à la rentrée 2022. 

Dominique DAVID, Vice-Président en charge de l’économie à la communauté de communes, a souligné le fort dynamisme des investissements des entreprises du territoire pour lesquelles la mobilité est un facteur clef de succès pour leurs recrutements.

Dans ce contexte, une évolution de la grille horaires a été proposée par M. LAHELLEC en revenant à 5 allers-retours quotidiens par prolongation jusqu’à Châteaubriant de deux circulations au départ de Rennes le matin et en milieu de journée, et ajout de deux départs de Châteaubriant le matin et en début d’après midi vers Rennes. 

Messieurs HUNAULT et BRANCOUR ont remercié M. LAHELLEC de cette proposition en soulignant que restait à améliorer le retour vers Rennes en soirée quitte à ce que très temporairement un autocar assure cette navette. Ils ont également rappelé que la réouverture le 30 août avec cette grille horaires était une première étape, que celle-ci doit régler le problème du retour le soir en train et qu’il convenait dès à présent de préparer la modernisation de la ligne pour arriver à une vitesse de 110 km/h et ainsi réduire sensiblement le temps de parcours.

M. LAHELLEC a proposé qu’une nouvelle rencontre soit organisée sous 6 mois pour faire un point sur la réouverture de la ligne, sa fréquentation, les points à améliorer et préparer la modernisation. Il a également souligné l’avantage d’un engagement commun des deux Régions Bretagne et Pays de la Loire pour faire converger leur action sur cette modernisation de la ligne dans la négociation à venir sur les futurs contrats de plan avec l’Etat.